peinture-impression-ou-sous-couche

La préparation du support à peindre est indispensable avant d’enduire les murs ou les plafonds d’une couche de peinture. L’application d’une sous-couche ou primaire d’accroche fait partie des prérequis en complément de la préparation des surfaces. Pourtant, de nombreuses personnes sautent cette étape importante et décident de s’attaquer directement aux travaux. Ils pensent souvent qu’une telle démarche constitue une perte de temps ou haussera le coût final de l’ouvrage. Tour d’horizon sur la sous couche d’impression !

 

 

À quoi sert la peinture d’impression

Avant de peindre, il est nécessaire d’accomplir quelques étapes clés en amont. Préparation de la pièce, nettoyage des murs, réparation des murs (trous et fissures). Une fois le mur prêt, il est possible de réaliser une sous couche d’impression entre le support ancien et la peinture de finition définitive. Cette sous couche d’impression, souvent blanc, contient un liant et constitue une primaire d’accrochage. Elle assure une bonne adhérence des couches de finition et garantit une bonne opacité. Elle permet de préparer le rendu esthétique final et isoler les éventuelles taches ou marque sur le mur. La peinture d’impression est également conçue pour éviter que les couches de peinture soient absorbées par le revêtement. Cette sous couche convient parfaitement au plâtre, au ciment, à l’enduit, ou au bois.

 

Une sous-couche est-elle indispensable ?

La mise en place d’une sous-couche n’est pas obligatoire. Tout dépendra du type de support. Dans le cas d’un support poreux par exemple, si vous n’en mettez pas, votre première couche de peinture de finition va être absorbée par le plâtre ou tout autre élément poreux. A contrario, l’usage d’une primaire d’accroche n’est pas nécessaire sur une ancienne peinture de même couleur. Il suffit juste de lessiver pour accomplir un dégraissage dans les règles de l’art. Attention néanmoins aux peintures brillantes ou satinées, votre nouvelle peinture risque de mal adhérer sans sous-couche.

 

Comment choisir une peinture d’impression

Plusieurs catégories de sous-couches sont disponibles (acryliques, alkydes en phase aqueuse, polyuréthanes ou encore de matières premières d’origine naturelle). Assurez-vous que la sous couche d’impression que vous choisissez est adaptée à la nature de votre support. Ils en existent spécialement pour les plâtres, les murs en ciment, les salles de bain, le bois ainsi que le carrelage. Pour un mur extérieur ou exposé à l’humidité, préférez une peinture glycéro. Elles sont souvent plus résistantes et du fait de leurs solvants moins sensibles à l’eau. Pour les autres cas, vous pouvez utiliser une peinture acrylique. Certaines substances sont combinées avec des agents antirouilles. Elles conviennent pour empêcher l’apparition des rouilles provenant des clous d’accroche. Il y a même celles qui sont enrichies avec des résines. Leurs utilisations permettent d’empêcher l’effritement des murs.

 


En faisant appel à un peintre professionnel, vous avez la certitude d’être satisfait du résultat. Airless Déco, expert en peinture au pistolet Airless vous accompagne dans chacun de vos projets de peinture.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *